Comment allons nous sécuriser un revenu minimum pour le projet?

Invest For Society > IFS > Comment allons nous sécuriser un revenu minimum pour le projet?

Comment allons nous sécuriser un revenu minimum pour le projet?

Ce que l’on aimerait pouvoir faire…

Dans un monde idéal et utopique, le modèle d’Invest For Society pourrait fonctionner en n’investissant que dans des projets innovants, prenant en considération le bien commun, la pérennité de son modèle et la soutenabilité de son impact sur la planète. Autrement dit: Invest For Society pourrait ne financer que des projets « green » (oublions ce mot qui a aujourd’hui malheureusement beaucoup plus une coloration marketing que réellement « green »).

Or, la réalité reprend le dessus lorsqu’il s’agit d’instaurer un modèle économique soutenable dans le temps. En effet, le soutien, l’accompagnement et l’investissement dans des start-ups et projets innovants peuvent être contraignant en termes de gestion des flux financiers. La plupart des jeunes projets ne seront pas capables de générer des cash-flows nécessaires à la rémunération d’un investisseur. De plus, ces entreprises ont d’ailleurs généralement besoin elles-mêmes d’investir pour développer leur activité.

Avoir donc un modèle qui n’investirait que dans des projets innovants et « en devenir », au détriment des opportunités d’investissements déjà rentables aujourd’hui, pourrait s’auto-détruire en ne permettant pas d’avoir suffisamment de revenus réguliers pour pouvoir faire face à notre obligation principale : soutenir, financer et développer des initiatives pour l’intérêt général.

Ce que l’on va devoir faire…

Vous l’avez compris, s’ancrer dans le monde et le réel tel qu’il est aujourd’hui est l’essence même du projet Invest For Society:

Relier le monde de l’investissement avec celui de la philanthropie et de l’intérêt général

Ainsi, avoir un modèle susceptible de pouvoir générer des revenus réguliers afin de pérenniser le financement d’actions pour le bien commun d’après les choix de la communauté Invest For Society, nécessite de se tourner vers des solutions d’investissements plus traditionnelles, au moins en partie.

De plus, la règle numéro un de tout bon gestionnaire étant de « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier », nous souhaitons embrasser ce sage constat pour diversifier nos supports d’investissements et ainsi apporter plus de sécurité et de liquidité sur le projet dans son ensemble.

L’immobilier, grâce à sa robustesse dans le temps en termes de valeur sous-jacente, également grâce la visibilité et régularité des rendements qu’il produit, nous apparaît être un actif incontournable en « fond de portefeuille » pour notre modèle. Pas besoin de s’en séparer en catastrophe, en choisissant des zones dynamiques en termes de besoin locatif, il est un support d’investissement qui peut permettre d’assurer un certain cash-flow et rendement au fil du temps sans trop d’incertitude.

L’inconvénient de l’immobilier néanmoins étant la liquidité (à savoir la difficulté à pouvoir se séparer de son bien dans un délai très court), les instruments financiers (type marchés financiers) peuvent justement apporter cette qualité, en essayant également de s’inscrire sur des instruments ayant vocation à fournir des cash-flows réguliers (dividendes, intérêts, coupons…). Plus volatiles, certes, mais plus liquides, ce support à toute sa place dans la stratégie d’un tel projet pour pouvoir gérer l’ensemble de la manière la plus efficace et optimale qu’il soit.

Exemple de répartition:

C’est ainsi que nous avons schématiser une certaine répartition (théorique puisque soumises aux réelles opportunités ainsi qu’aux souhaits de la communauté IFS) par type d’actif avec un rendement (théorique lui-aussi bien que proche de ce que nous pensons être capable d’obtenir « aisément » aujourd’hui) ci-dessous:

*Le rendement moyen est bien sûr tout à fait illustratif et ne reflète ou ne présage en rien des rendements futurs réalisés ou réalisables.

Cela permet de montrer comment en répartissant son portefeuille d’investissement entre plusieurs actifs, nous pouvons tout de même assurer un certain rendement sur l’ensemble de portefeuille même si la part de 20% investie dans des « start-ups » ou « actifs illiquides » ne génère pas de rendement pendant plusieurs années. L’idée d’Invest For Society étant de redistribuer chaque semestre une partie au moins du rendement généré aux causes qui vous sont chères, un tel modèle de portefeuille assurera au fil du temps un rendement minimum, concrétisant l’impact durable que nous souhaitons que ce projet ait pour la société.

Related Posts

Leave a Reply